Couple d’écrivains voyageurs, Sonia et Alexandre Poussin ont sillonné le monde à pieds et repartent pour une nouvelle aventure : faire le tour de Madagascar en charrette à zébus. Grande nouveauté : leurs enfants prennent part à l’aventure !

 

Madagascar en familleComment est née l’idée de cette nouvelle expédition ?

Nous sommes très sensibles aux signes et nous en avons eu plusieurs en provenance de ce pays que nous avions laissé à notre droite en marchant en Afrique. Nous avons rencontré lors d’une conférence un couple de coopérants fidesco (coopération catholique) qui en revenaient rayonnants avec plein d’étoiles dans les yeux…deux ou trois témoignages plus tard, et autres coïncidences, la décision devenait évidente ! Nous avions renoncé au Japon pour cause de radiations.

Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés pour cette année en famille à Madagascar ?

Cela va peut être être deux ans… qui sait ? Rencontrer, vivre, comprendre, témoigner ! Et cela avec un mode de transport local et traditionnel qui sera aussi un mode de communication !

Comment choisissez-vous les associations humanitaires que vous allez valoriser durant Madatrek ?

Le bouche à oreille, l’action sur le long terme, une bonne analyse de la situation, l’adéquation entre les immenses attentes des malgaches et les réalisations. Le concret, le concret et encore le concret ! Pas les actions fumeuses… donc on choisira les associations qui ne seront pas des cautères sur des jambes de bois et qui ont un réel impact sur la vie des gens.

Pourquoi avez-vous choisi la charrette à zébus et non la marche comme durant votre trek en Afrique ?

Parce qu’il y a les enfants avec nous cette fois, et que porter un sac à dos et marcher 40 km, c’est trop dur pour eux ! Mais avec la charrette nous pouvons porter plus de bagages.

Comment avez-vous intégré le paramètre familial (âge des enfants, scolarité, etc) dans la préparation de MadaTrek ?

C’est un plus pour être intégrés à la vie des villages et des familles. L’école, nous nous en occupons nous avons tous les programmes. Et en 2 h par jour nous allons plus vite qu’à l’école. Ulysse en est déjà aux maths de Noël !Alors pour ne pas aller trop vite, on refait les mêmes exercices ! En revanche, en lecture, il a du mal alors dans la charrette il pourra s’en donner à cœur joie !

Vos enfants vont suivre leur scolarité à distance durant ce voyage. Qui dans la famille va jouer le rôle de l’enseignant ?

C’est clairement Sonia qui s’en occupe : surtout de la grammaire et des conjugaisons. Alexandre fait reviser, écoute les poésies, corrige les maths. Dur d’avoir une routine. On s’est rendu compte que les enfants étaient plus opérationnels et concentrés le matin. On fait des petites leçons qu’on répète plusieurs fois dans la journée.

Madagascar en familleQuel itinéraire avez-vous choisi ?

L’itinéraire est vague et est fonction des associations. Les étapes seront au gré des zébus ! On ne veut surtout pas savoir, c’est là que réside l’aventure.

A quoi devrait ressembler une journée type durant Madatrek pour vous et vos enfants ?

Lever à 5 h, levage du camp à 6 h 30, on marche 2 h, on fait une pause d’une demi heure,  puis encore 2 h  jusqu’à 11 h et là grande pause jusqu’à 14 h 30. Puis on remarche 2 h et on cherche un village ou un lieu de campement. Pendant la pause déjeuner on révise ce qu’on a appris pendant les 2 premières heures.

En termes d’hébergement et de logistique, qu’avez-vous calé avant votre départ ? Quelle place laissez-vous à l’inconnu dans cette organisation ?

Rien n’est calé. Nous n’avons que des étapes tous les 250 km, soit à peu près tous les mois ! Et encore c’est du flou artistique. Nous n’avons aucun rendez-vous !

Dans quel état d’esprit sont vos enfants face à ce voyage qui débute ? Et vous ?

Les enfants trouvent qu’on est trop lents à décoller : quatre mois à fabriquer une charrette, pour eux c’est déjà une vie ! Alors se projeter dans l’avenir leur est difficile. Il faudra lutter contre la monotonie des jours, le manque d’hygiène, le manque d’intimité…

Comment les y avez-vous préparés ?

On ne se prépare jamais vraiment à une telle aventure qu’en la vivant ! Mais bon, nous les avons habitués à manger de tout, à dormir n’importe où, à n’importe quelle heure, à marcher dans le désert avec des dromadaires… Avec la charrette c’est le grand confort !

Retrouvez leur aventures sur Madatrek.

Madagascar en famille

Pin It on Pinterest

Inscription gratuite

  • Trouver des lieux adaptés aux familles
  • Échanger entre parents
  • Gagner du temps et de la sérénité
  • Profiter (enfin) des vacances

Créez votre compte pour un accès immédiat

J'ai déjà un compte

Connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié ?

Tapez votre pseudo ou votre e-mail