Le sommeil de vos enfants vous perturbent toute l’année mais qu’en est-il pendant les vacances d’été?

Entre les plus grands qui voudront quelques libertés et les plus petits … qui continueront à n’en faire qu’à leur tête, comment maintenir un rythme équilibré entre couchers tardifs et levers matinaux?

Voici quelques conseils pour passer un été le plus détendu possible 😉

Avant 3 ans

vacances-enfant-dodo-voyage-famille

Crédit photo Crayon d’humeur

Comme bon nombre de parents, il se peut que vous vous soyez “battus” pour obtenir quelques heures de répit la nuit. Alors quand le moment de partir approche, on se pose forcément de nombreuses questions pour ne pas retomber dans les levers toutes les 2h.

En règle générale … et bien la première règle à savoir c’est qu’il n’y en a pas.

Il y a ceux qui dorment partout, tout le temps, systématiquement en voiture ou pas du tout. Ceux qui tiennent la journée sans dormir, ceux qui préfèrent se coucher tôt, ceux qui tiennent un peu plus longtemps le soir.

Adaptez votre voyage à votre enfant tout en gardant en tête qu’avant 3ans, il ne doit pas subir trop de changements dans une même journée.

Pour cela, il suffit d’adopter quelques habitudes :

  • Faites des pauses !

Evidemment vous avez envie de profiter un maximum de votre temps de vacances. Mais souvenez-vous qu’un enfant constamment sollicité la journée sera épuisé le soir.

Épuisé = surexcité (= avec un besoin constant de chouiner à tout va ce qui est très très énervant pour les parents).

Alors on aménage un planning avant, on pense à la chaleur, aux heures qu’il faut passer dehors ou au contraire au frais à l’intérieur..

  • On ne néglige pas la sieste !

sommeil-bébé-vacances-voyage-familleLa sieste peut se faire n’importe où, en poussette, en voiture, au calme dans une chambre. Encore une fois, il n’y a pas de recette magique mais prévoir un temps de repos semble indispensable pour tenir toute la journée.

La chaleur, les horaires un peu bouleversés, les balades … même si l’enfant ne fait plus la sieste, il pourra apprécier de se reposer ou du moins de souffler un peu.

Enfin, pour ce qui concerne les stimulations un peu trop fortes, il est toujours possible de compenser par des activités calmes durant une partie de la journée. D’ailleurs, les vacances, bien qu’épuisantes pour le jeune parent, sont un moyen pour se recentrer sur la vie de famille, pour jouer ensemble ( le jeux est un merveilleux moyen d’approfondir des relations et canaliser les émotions), partager de jolis moments et se construire de beaux souvenirs.

Le rythme de l’enfant en vacances, Les vendredis intellos

  • Le rituel du soir

Avec un bébé il est rare qu’on sorte tous les soirs. Mais on peut se laisser aller à s’endormir devant la télé, sur la terrasse ou dans la poussette.

Un soir d’été en promenade, se laisser bercer et s’endormir. Personne ne plaindra bébé bien au contraire !

Mais les rituels sont très importants pour les plus petits, surtout le soir. Ils permettent de rassurer et d’avancer dans la nuit avec des points de repère.

Alors même si la glace du soir sur la plage est agréable, gardez quelques soirées “normales”, comme à la maison.

Après 3 ans

Le sac dans la remorque vélo : indispensable!

Finalement ça ne devient pas plus simple avec l’âge parce que l’enfant est lui-même demandeur de cette fameuse glace sur la plage ou d’aller à la fête foraine.

Que ce soit en vacances ou au centre aéré, les enfants sont très excités toute la journée par la musique, les bruits, les copains, les activités, les baignades, la chaleur. Le trop plein de sucre aussi !

Vous pouvez garder les mêmes conseils que pour un bébé : des temps aménagés, des siestes (bon courage !) avec quelques nuances pour le coucher.

  • La routine mais pas que

Sur 2 mois de vacances je serai tentée de dire qu’il faut adopter quelques souplesses sans chambouler la vie des enfants.

Les laisser veiller un peu plus tard, se réveiller quand ils en ressentent le besoin et parfois déconnecter de la routine et s’offrir des extras. Quelques soirées, des dessins animés à regarder tous ensemble le soir, un repas en famille, un feu d’artifice avec les copains… Partir en vacances et adopter la vie locale pendant quelques jours/semaines, ne plus penser à sa montre et se laisser porter.

Le tout étant de ne pas les coucher à minuit au lieu de 20h sinon le retour à l’école sera compliqué !

Si vous partez en vacances, expliquez bien à votre enfant que pendant ce laps de temps le coucher ne sera pas identique. Qu’il se fera ici et pas à la maison, qu’il y a des chances pour que les horaires des couchers soient tardifs exceptionnellement. Il est important pour lui aussi qu’il intègre très vite que : d’accord c’est un peu différent, mais ce qui ne change pas , c’est que vous soyez là, proche de lui toujours et encore, au risque de revenir des vacances avec des cernes immense en dessous les pupilles… 

Problèmes d’endormissement ou de coucher de vos enfants ? par Christelle Moreau, Psychologue

  • Prévoir le retour

Ne pas revenir de vacances la veille pour le lendemain de rentrée et se laisser quelques jours pour retrouver un rythme normal.

Si vous avez opté pour la vie en décalé, revenez progressivement aux horaires normaux.

Peut-être que le secret finalement, c’est de voir les vacances avec leurs yeux à eux.

Au moins jusqu’au 15 août ! (question d’organisation ben oui)

Et chez vous ça se passe comment pendant les vacances ?

Pin It on Pinterest

Inscription gratuite

  • Trouver des lieux adaptés aux familles
  • Échanger entre parents
  • Gagner du temps et de la sérénité
  • Profiter (enfin) des vacances

Créez votre compte pour un accès immédiat

J'ai déjà un compte

Connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié ?

Tapez votre pseudo ou votre e-mail