Une parenthèse entrepreneuriale

opencité-nid-poussin voyageurPendant quelques jours (et au terme de quelques mois de préparation) l’initiative Opencité a permis à des porteurs de projets et entrepreneurs issus de quartiers prioritaires de présenter leurs projets, leurs talents et toute leur énergie.
Une opportunité bien réciproque, car ce fut l’occasion pour ceux qui y assistaient ou qui accompagnaient les projets de découvrir ou se rappeler que le monde des start-ups compte aussi sur une autre échelle de valeur que les millions et les salons Tech.

Opencité est la preuve que le profil type de l’entrepreneur ne repose pas sur une carrière mais plutôt sur une énergie, un mode de pensée et de vie.

J’ai dis une parenthèse ? En fait non, car l’aventure d’Opencité va continuer avec l’incubateur “Tous gagnants” réparti dans les 4 villes participantes (Nîmes, Narbonne, Perpignan et Montpellier) mais aussi avec l’engagement d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargé du  numérique, qui a exprimé au terme d’un discours engagé et positif, son souhait de voir Opencité décliné partout en France.

Pour en savoir plus je vous invite à lire les différents articles, plus détaillés, répertoriés à la fin de cet article.

D’un point de vue plus personnel

Si Opencité ne fut pas une surprise pour moi, ce qui m’a marquée est un sentiment de profonde fierté pour les personnes qui ont porté ce projet, cette forte émotion que m’ont procuré les porteurs de projets, à la fois par leur ouverture d’esprit, leur curiosité et la manière dont certains étaient littéralement touchés par le soutien qu’ils découvraient.

Au sein d’un écosystème qui aime encore un peu trop mettre les projets et leurs porteurs dans des cases, Opencité a su concilier les deux visions, aux opportunités différentes, deux visions entre lesquelles j’ai le sentiment encore aujourd’hui de faire l’équilibriste depuis le début de ma propre expérience entrepreneuriale.
Car si j’apprends le langage des billion dollar start-ups c’est toujours en me souvenant d’où je viens, ce qui m’a vraiment forgée. C’est cette conscience que l’économie d’une région, d’un pays ne se fait pas qu’à coup de revente médiatique mais aussi de ces petits grands entrepreneurs qui emploient, qui motivent et servent d’exemple aux gens autour d’eux, et plus encore dans des milieux où l’on se méfie souvent de l’espoir.

C’est pour ces raisons que je remercie ceux qui ont bâti et participé à cet événement et son succès (je ne les cite pas ici, j’ai trop peur d’en oublier ;-p).

Mes 2 kiffs :

Mon rôle en tant qu’ambassadrice et coach. Même si je suis toujours frustrée de ne pas avoir fait plus, plus longtemps, ce fut un bonheur d’échanger, de partager, de mettre à profit ma propre expérience pour apporter une réflexion que j’espère pertinente et utile. Apprendre de l’expérience des autres aussi. J’ai toujours adoré former, pousser à réfléchir (car c’est aussi par ce moyen que je nourris mes propre connaissances et remises en questions) donc big kiff !
La finale avec les dernier pitchs : de l’émotion en barre, des idées géniales, de l’humilité et de l’énergie à revendre. Une finale passée en compagnie de personnes très humaines qui m’inspirent toujours autant.

Ma cerise sur le gâteau :

Mon échange avec Axelle Lemaire, durant lequel j’ai pu la remercier pour son engagement auprès d’Opencité mais aussi pour ses mots sur les congés maternité qui sont toujours d’actualité :  “Le congé maternité est un acquis et un droit social. Il reste un prétexte pour les employeurs pour mettre les femmes au placard donc pas question d’y renoncer”. Ce n’est pas un grand écart : ayant moi-même vécu cette situation, c’est toujours un combat à mener, source de précarisation des femmes, encore trop souvent minimisé mais qui concerne tous les entrepreneurs.Axelle Lemaire-Isabelle Mandrea-Poussin Voyageur-Opencite

Ce fut aussi l’occasion de lui remettre notre mascotte Poussin Voyageur pour son bébé à naître, fabriquée en France et symbole de notre philosophie. Car si notre objectif est de promouvoir et révolutionner le tourisme familial, notre mission première est d’aider les familles à s’organiser afin qu’elle sortent et voyagent le plus souvent possible, du coin de la rue au bout du monde, pour l’épanouissement de leurs enfants, qu’ils découvrent le monde, les Hommes, la nature et ne restent pas enfermés dans leurs préjugés.

Tout comme Opencité dans le monde des start-ups… la boucle est bouclée. Faisons-la tourner chacun à son échelle.

Voici quelques photos pêle-mêle de la journée de samedi pour la finale à Montpellier.

Les lauréats :

1er Prix : Gifting Studio (Montpellier) : services de communication, de web et de graphisme avec prix libre à destination des TPE, association et PME.
2ème Prix : La Petite Auberge des grands voyageurs (Narbonne) :  auberge de jeunesse
3ème Prix : Home Burger (Montpellier) :  service de livraison de nuit à domicile de burger
Coups de cœur du jury : Food Truck végétarien  et Les Bonbons Gitanos, tous deux de Nîmes.

 

Pour en savoir plus :

Les leçons à tirer d’Opencité par 1001 startups.

Axelle Lemaire veut décliner Opencité partout en France d’Ysis Percq, La lettre M

Message de Madame la Ministre Myriam El Khomri à tous les participants et les organisateurs d’OpenCité.

 

 

Pin It on Pinterest

Inscription gratuite

  • Trouver des lieux adaptés aux familles
  • Échanger entre parents
  • Gagner du temps et de la sérénité
  • Profiter (enfin) des vacances

Créez votre compte pour un accès immédiat

J'ai déjà un compte

Connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié ?

Tapez votre pseudo ou votre e-mail