Comme nous vous l’avons annoncé, vous serez informés sur ce lien du calendrier des présentations/projections de Planète D dans ces pages. Pour inaugurer la série (et surtout parce qu’on en avait très envie), nous avons assisté à la projection d’hier, à savoir celle de No Man Iceland, leur dernière production en date.

Dans ce film, le couple tandémiste relate en images leur premier grand voyage en famille, 9 mois après la naissance de leur fille Lirio, dans les terres d’Islande, toujours en tandem. Ils le font avec une apparente simplicité qui met leur film autant à la portée des enfants, à travers un savant dosage de leurs propres apparitions et de leurs traits d’humour, qu’à hauteur d’adulte avec un regard respectueux et curieux sur les sujets qu’ils filment, personnes ou paysages.

Film ou reportage ? Les deux, mon général !

Tour d'Islande en vélo - No Man IcelandAu fil de cette traversée à la recherche de la Reine des Elfes (mais surtout à la rencontre des habitants), la première surprise c’est qu’on aura rarement vu un film montrer autant de conditions difficiles et réussir malgré tout à vous donner une furieuse envie d’emboiter le pas de cet intrépide trio. Qu’il pleuve ou qu’il vente (ou les deux à la fois), croyez-le ou non: on a envie d’y être… et d’une certaine façon, on y est:
Au fil des rencontres et des découvertes de Delphine et Damien, nous voilà, en moins d’une heure, immergés dans l’étrangeté qui caractérise les paysages et la culture d’Islande. Il y a là un sens de la mise en scène qui transcende le simple carnet de voyage pour sauter de plain-pied dans l’Art cinématographique, par ce souci permanent de transmettre tant que possible par l’image et le son plus que par le texte. Force est de constater que la formule (magique ?) fonctionne à merveille. On en arrive à à croire que les contes et légende islandais vont prendre corps devant nous, à un détour de caméra. Témoin la séquence avec Elizabet, une jeune et charmante islandaise, qui nous conte une légende locale et qui, emportée par son élan narratif, passe subitement de l’anglais à son islandais natal, donnant soudain au conte une toute autre dimension(*).

Et les enfants dans tout ça ?

L’enfant est précisément, à égalité avec l’Islande, au cœur de ce voyage. Cette première expérience de grand voyage avec un bébé était un essai pour nos tandémistes, avec la part de doutes qui incombe à ce type de choix. Les besoins de Lirio ont ainsi, selon le choix de Damien et Delphine, donné le tempo à toute l’équipée, l’objectif prioritaire étant de faire en sorte que cette première expérience du voyage soit avant tout un plaisir pour elle.

Le Verdict des poussins

On a aimé:

  • l’humour permanent
  • la leçon de positive attitude (on vous laisse découvrir la rafraichissante séance de réparation)
  • l’ouverture au monde pour la petite Lirio
  • la mise en scène

On a moins aimé:

  • franchement ? rien. On aimerait que tous les films/docus soient aussi agréables à suivre !

Loin d’être un reportage carte postale, No Man Iceland est tout à la fois une immersion dans une culture, une présentation d’autres modes de vies, et surtout une très belle invitation à voyager en famille, même si ça doit être de façon plus “conventionnelle” (tout le monde n’ayant pas vocation à se lancer dans de telles expéditions).
Si l’on ne devait reconnaître que deux qualités aux tournages de Planète D, outre leur humour omniprésent, ce serait l’amour sincère pour les sujets qu’ils filment (que ce soit un volcan ou un autochtone) et leur volontarisme, leur volonté on ne peut plus raisonnée de vouloir être, ne serait-ce qu’un petit peu, déraisonnables. Voilà les deux puissants moteurs qui s’avèrent – en doutait-on vraiment – être terriblement contagieux.

 Mais ce n’est pas tout !

Planete D

Delphine et Damien parlent des jours et des nuits en Islande (voir la vidéo ci-dessous)

Pour nous, impossible de manquer l’occasion de faire plus ample connaissance avec Damien, et de confirmer tout le bien qu’on pensait déjà de ce personnage qui – ça saute aux yeux – a su adopter un mode de vie en accord avec ses convictions. Une projection et une rencontre qui, à titre personnel, nous a aussi replongé dans des envies et des engagements que nous avons parfois tendance à perdre de vue. Notre poussin l’a, quant à lui, un peu harcelé de questions, et a eu droit à sa petite photo en compagnie du globe trotteur (en vignette de cet article).

Pas encore convaincu ? Et si vous jetiez un œil à la bande annonce ?

 

* Ne fuyez pas: c’est quand même sous-titré !

Pin It on Pinterest

Inscription gratuite

  • Trouver des lieux adaptés aux familles
  • Échanger entre parents
  • Gagner du temps et de la sérénité
  • Profiter (enfin) des vacances

Créez votre compte pour un accès immédiat

J'ai déjà un compte

Connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié ?

Tapez votre pseudo ou votre e-mail