Pour ce premier article visant à vous présenter(*) Un Monde de Gnou, la meilleure manière était encore de leur laisser la parole, par le biais d’une petite interview. C’est Stéphane qui s’est donc prêté à l’exercice au nom de la petite famille voyageuse.

Alors le Monde de gnous, c’est un p’tit troupeau très familial et sympathique qui est composé de : 

Nell, 9 ans, dont on pourra suivre les aventures sur http://lemondedenell.tumblr.com

Isabelle, 46 ans, dont on peut se délecter des savoureux articles relatifs à notre aventure sur http://lemondedisa.tumblr.com

Stéphane, 45 ans, qui vous gratifie de ses humeurs et ressentis sur http://lemondedesteph.tumblr.com

Bref, un petit troupeau sur les starting blocks pour partir à la découverte d’une partie du monde et dont le carnet de voyage sera accessible sur http://unmondedegnous.tumblr.com

Votre projet c’est un tour de monde mais par où, et sous quelle forme, exactement ?

Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours… Alors pour ce qui est du parcours et des grandes étapes, ça donne ça :

carte-gnous

La plupart des liaisons entre ces grandes étapes vont se faire en avion… mais pas seulement ! Une fois sur place, dans certains pays comme les Etats-Unis ou l’Afrique du Sud, nous allons louer une voiture pour pouvoir nous déplacer librement.

En Asie du Sud-Est, vous aurez sans doute remarqué que nous débarquons en novembre 2013 à Bangkok, Thaïlande, et que nous en repartons en avril 2014 de Kuala-Lumpur, Indonésie. Pendant ces six mois, nous allons utiliser tous les moyens de transport possibles et imaginables : tuk-tuk, bus, train, bateau, éléphant… En fait, nous n’avons pas encore de programme très établi : on sait quels sont les lieux que nous avons envie de voir, de visiter, mais nous ne savons pas encore quand et comment nous allons y aller. Tout cela se décidera sur place, au grès des envies… Il n’y a donc pas à proprement parler de fil conducteur, cependant peut-être que d’ici notre départ, nous aurons imaginé un projet spécifique, mais nous voulons nous sentir libres !

 

Qu’en attendez vous de beau? que craignez vous?

Nous sommes curieux de nature, avides de grands espaces et de villes dépaysantes. Nous nous attendons donc à ne pas être déçu ! Les pays où nous avons choisi de poser les pieds, nous ne les connaissons pas encore ou si peu. Il y a donc de grandes chances qu’on trouve beaucoup de choses belles ! Et ce que nous souhaitons par dessus tout, c’est de prendre plaisir à les découvrir ensemble !

Ce que nous craignons ? Juste d’aimer ça !… Quoi que, en creusant un peu, je pense que parmi les Gnous, il y en a que ne seront pas ravis de devoir côtoyer des araignées… Mais nous ne nourrissons pas de crainte particulière. En phase de préparation du voyage, il y a des moment où on doute, où on se pose plein de questions, mais on les oublie très vite en se disant que ce qui nous attend ce sera une aventure personnelle et familiale unique et excitante !

 

bebe-zebre

[quote]du moment qu’il y a des animaux à voir et des endroits où se baigner, tout convient à Nell[/quote]

La préparation vous apparaît-elle plus difficile ou facile que ce que vous aviez imaginé ?

Il y a des hauts et des bas, mais les bas, on les combat facilement grâce à la motivation provoquée par le but de ce projet : un tour du monde en famille ! Il est clair qu’un tour du monde, si ça peut se décider sur un coup de tête, ça nécessite tout de même un minimum d’organisation (surtout lorsqu’on part en famille).

Dans cette organisation, il y a des tâches sympathiques à remplir : préparer le voyage, les étapes, lire des guides, chercher des infos sur les pays qu’on va visiter, repérer ce qu’on a envie de voir, de faire une fois sur place, mettre en place un blog, une page Facebook, un compte Twitter et les alimenter (c’est rigolo, non ?).

Et il y a des tâches à accomplir qui sont moins réjouissantes : s’organiser pour gérer toute la paperasse administrative pendant notre absence (impôts, maison, assurance, travail…), préparer le fait que Nell ne va pas avoir droit à un enseignement normal pendant le voyage, faire le point sur nos états de santé respectifs avant le départ (dentiste, ophtalmologiste, médecin) et sur la prévention (vaccination… Ça va, on est à jour et nous aurons un seul vaccin à faire, vers le mois de juillet).

Mais au final, organiser un tour du monde, c’est très facile car très motivant !

 

Avez vous déjà dû faire de grosses concessions ou des changements ?

Voyager en famille, c’est forcément faire des choix et donc renoncer à certaines choses (mais ce qui rassure c’est que c’est aussi vrai pour ceux qui voyagent seuls !) : il faut tenir compte des envies des uns et des autres, des capacités physiques des uns et des autres, de la conception du voyage que les uns et les autres peuvent avoir et qui peut s’avérer différente.

Par exemple, j’aurais volontiers mis les pieds en Australie et en Nouvelle-Zélande, ou gravi le Machu-Picchu, roulé en vélo sur les hauts plateaux boliviens. Pour l’un, il fallait que nous soyons raisonnable au niveau de l’investissement financier (donc pas de kangourous et de kiwis), pour l’autre, les efforts et l’altitude n’étaient pas compatibles avec l’état de santé de certains (donc pas d’altitude !).

Ceci dit, il nous a suffit de nous mettre 5 minutes autour d’une table pour nous mettre d’accord sur les grandes destinations (rêve américain et road trip dans les grands espaces : unanimité ! Goût pour la culture asiatique : Partagé !… Et du moment qu’il y a des animaux à voir et des endroits où se baigner, tout convient à Nell !).

 

Comment s’est passé l’annonce aux enfants  et leurs réactions (un part l’autre reste, si j’en oublie pas!)

Les enfants, oui, parce qu’il y a un quatrième larron dans le troupeau des Gnous : Gabriel, alias Gaby, étudiant dans une grande école d’ingénieurs française et qui attaquera sa dernière année de formation pendant que nous nous promènerons autour du globe.

senegal-steph-gnouDans le cadre de ses études, Gaby a eu l’occasion de voyager et va en avoir d’autres. Il a passé par exemple 8 mois en Chine et réfléchit actuellement à une nouvelle destination exotique pour son futur stage de fin d’études. Il est même prévu qu’il vienne nous rejoindre vers la fin de notre voyage du côté de l’Afrique du Sud. Quand nous lui avons parlé de ce projet, il a été enthousiaste et nous encourage régulièrement quand il voit qu’on rame un peu dans l’organisation. Il s’est même proposé de nous aider à dégoter des financements et à monter un projet autour de ce voyage. Pour le moment, on n’a pas donné suite, mais ça va revenir sur le tapis bientôt !

Pour Nell, du haut de ses huit ans, quand on lui en a parlé, ça n’a pas été l’enthousiasme, mais plutôt une sorte de non événement. Partir ok, mais pendant les grandes vacances ! A cet âge, la notion de durée est un peu abstraite. Puis, petit à petit l’idée à fait son chemin dans sa tête : elle a maintenant conscience qu’elle ne va pas aller à l’école pendant un an, qu’elle ne va pas voir ses copines pendant un an (mais autant ses copines sont traumatisée à la pensée de cet éloignement, autant Nell le prend avec beaucoup de philosophie !), qu’on va voyager dans des pays lointains, voir des choses étonnantes, ne pas avoir de domicile fixe… Bref, une prise de conscience qui se fait tranquillement, tout en douceur. Parfois, quand on lui en parle trop, elle nous balance un « je n’ai pas envie de partir » et cinq minutes après elle revient à la charge avec un « on pourra aller au zoo de San Diego » (Je crois qu’elle a trop regardé Madagascar à la télé…).

 

Comment ont réagi vos proches ?

Très bien, merci ! Jusqu’à présent, tous les gens à qui nous avons parlé de ce projet ce sont montrés enthousiastes, contents pour nous : il y a ceux à qui ça donne des idées, ceux qui se disent que c’est génial mais qu’eux ne le feraient jamais, ceux qui n’aiment pas les voyages mais qui nous suivent déjà avec passion alors que nous ne sommes pas encore partis !… J’ai, par exemple, une tante qui imprime systématiquement tout ce qu’on publie sur le blog pour se constituer un livre de nos aventures ! Bref, les gens sont contents pour nous. Le tout, c’est de faire attention à ne pas trop les saouler avec nos histoires !

 

Comment est prévu le suivi scolaire de Nell ?

Nell ne va pas faire la rentrée scolaire et va donc être radiée des effectifs. Nous avons rencontré la directrice de l’école et le futur instituteur qu’elle n’aura pas pour préparer d’emblée son retour dans la classe en septembre 2014 et pour faire le point sur ce que Nell va devoir assimiler pendant son voyage. Ça correspondra à son année de CM1 : au programme, essentiellement du français et des maths. Nous avons fait le choix d’assurer nous-mêmes l’enseignement, sans faire appel au CNED. L’équipe éducative nous soutient dans cette démarche et n’est vraiment pas inquiète sur les capacités de Nell à garder le niveau (on a cette chance que Nell soit naturellement une très bonne élève). Il n’y aura pas de suivi particulier (sauf avis contraire de l’inspection académique que nous avons prévenue de notre projet). C’est l’équipe enseignante de l’école qui décide du passage ou non d’un élève dans la classe supérieure et elle est déjà prête à accepter Nell en CM2. On devait avoir l’air un peu inquiet quand l’instituteur nous a dit ça car il nous a proposé d’organiser un petit contrôle de connaissance spécial pour Nell à la rentrée de 2014… « Pour nous rassurer » a-t-il conclu !

Et pour vos activités à vous, parents?

Tous les deux salariés, nous avons fait une demande de congés sabbatiques à nos employeurs respectifs, congés qui ont été acceptés… Et on parlait tout à l’heure de l’accueil de cette nouvelle : là aussi, nous avons été surpris par l’écho positif que nous avons reçu de nos « patrons ». Et le fait de s’y être pris un an à l’avance, ça leur laisse le temps de s’organiser pour pallier à notre absence. Au retour, nous devrions donc retrouver nos emplois… A suivre.

Ce projet, cette préparation, vous a ouvert d’autres portes, d’autres mondes et rencontres ou pas du tout?

Quand on se lance dans un tour du monde, on est vite surpris par le nombre de gens qui nous ont précédés dans l’aventure. Nous avons lu beaucoup de témoignages, visité de nombreux blogs, nous nous sommes connectés via Facebook et Twitter à beaucoup d’autres amoureux du voyage, nous avons adhéré à l’association Aventure au Bout du Monde (ABM http://www.abm.fr/ ), sommes allés pour la première fois de notre vie à un festival de globe-trotters. Résultats, dès que nous avons une question, un doute, besoin d’un conseil, on se tourne vers des gens que nous ne connaissions pas du tout il y a quelques mois encore. Cette communauté du voyage est très enrichissante et nous avons fait la connaissance de personnes étonnantes… Et de voyageurs qui vont partir en même temps que nous sur la route en 2013 (un tag à suivre sur Twitter pour aficionados : #SurLaRouteEn2013 ).

Et puis, apparemment, de plus en plus de gens nous suivent et on reçoit des demandes… d’interviews… C’est nouveau ça !

Quelles sont les prochaines étapes de votre préparation dans les jours, les 2 mois qui arrivent ?

Je sors ma check-list :

  • Trouver un appartement sympa et pas cher à New-York
  • Réserver la première nuit d’hôtel dans chaque pays où on débarque en avion histoire de ne pas galérer à l’arrivée
  • Réserver un véhicule en Afrique du Sud
  • Faire le point sur les visas
  • Trouver un locataire pour notre maison

J’arrête là car la liste des choses à faire est encore longue, mais tous les jours, on avance un peu plus dans l’organisation. Nous devrions être prêts en temps et en heure !

Pas trop perturbé qu’un Poussin Voyageur vous suive ? 😉

Est-ce que tu préfères : avoir un Poussin Voyageur qui te suit pendant ton voyage ou une famille de canards au complet qui te suit partout, tout le temps, même aux toilettes ou au cinéma pendant toute ta vie ?… Je crois que je vais choisir la première solution, ça nous gênera moins !

* à l’instar de la mini-jupe, pour citer un illustre auteur de BD belge

Crédits Photos: Stéphane (tous droits réservés) et Nell (pour le zébron !)

Pin It on Pinterest

Inscription gratuite

  • Trouver des lieux adaptés aux familles
  • Échanger entre parents
  • Gagner du temps et de la sérénité
  • Profiter (enfin) des vacances

Créez votre compte pour un accès immédiat

J'ai déjà un compte

Connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié ?

Tapez votre pseudo ou votre e-mail