Le couch-surfing c’est littéralement surfer de canapé en canapé, donc dormir chez l’habitant, gratuitement. Plusieurs sites Internet proposent de vous y aider, le plus connu étant, sans surprise, Couch-surfing.

Commençons déjà par tordre le cou à quelques idées reçues !

 

Fausse idée N°1 : Le couch-surfing est réservé aux célibataires, jeunes, souvent un brin hippies.

C’est bien sûr un cliché archi-faux. Une rapide visite du site suffira à faire taire les sceptiques: on y trouve toutes les générations, tous les modes de vies, tous les endroits et tous types de familles !

Fausse idée N°2 : C’est encore une lubie éphémère.

Les signes extérieurs sont effectivement là:

  1. Tout a démarré par un site internet
  2. Ça a grandi grâce au bouche-à-oreille (1 million d’adhérents à ce jour)
  3. C’est devenu assez visible pour que la presse et les télés se fendent de leurs traditionnels reportages emphatiques sur ce “phénomène nouveau”…

Et pourtant, c’est tout sauf une nouveauté. Là où l’hospitalité désintéressée existait bien avant le net, le couch-surfing permet simplement de l’ouvrir à tout le monde.

Quant à la pérennité du système, l’histoire de Couch-Surfing a déjà prouvé que les utilisateurs sont prêts à s’investir si nécessaire pour que le système perdure.

Fausse idée N°3 : C’est risqué avec des enfants.

Tous ces gens qui se rencontrent, dorment les uns chez les autres, sans se connaître avant… beaucoup y voient une forme d’inconscience incompatible avec les responsabilités parentales.

Pourtant, sur le terrain, il suffit de faire preuve d’un minimum de bon sens pour que tout se déroule à merveille. Vous trouverez à la fin de cet article quelques conseils à suivre pour éviter les mauvais plans.

 

Poussin Voyageur a testé pour vous !

 

De notre côté, nous avons testé ce système par 2 fois avec succès !

1ère expérience de couch-surfing lors de notre séjour en Californie, avec notre poussin de 4 ans à l’époque.

Après plusieurs échanges par mails, avec des photos notamment, sur place j’ai pu rencontrer Mélissa et ses 2 enfants la veille de notre nuit chez elle (auparavant nous étions logés à l’hôtel via la société de mon mari). Elle m’a montré les lieux, m’a accompagnée faire des courses, on a mangé ensemble… bref fort sympathique. Notre Poussinou a ainsi pu jouer avec des enfants de son âge, salutaire dans notre périple à ce moment là!

Arrivée chez Mélissa.

Le lendemain nous sommes arrivés pour prendre possession de la maison… seuls ! Car oui elle nous avait laissé la clé sous le paillasson, ses enfants étaient chez leur père et elle en conférence à l’autre bout de l’État. La confiance était totale et nous en étions à la fois surpris et reconnaissant.

LIRE  5 hébergements responsables en France

Nous avons pu vivre ainsi une soirée et nuit comme des Américains, repas maison, utiliser une machine à laver (ouf !) et se balader dans le quartier !

2ème expérience de couch-surfing, en France.

Rendant visite à de la famille habitant loin et qui ne pouvait nous loger, nous avons fait appel à Couch-Surfing sans grand espoir au vu de la région par forcément très dense (les Vosges pour tout dire).

Que nenni ! Nous avons ainsi pu faire la connaissance de Nadège qui a reçu notre petite famille (qui depuis s’était agrandie d’une poussinette de 4 mois à ce moment là) durant quatre jours.

Vue depuis maison Nadège. Couch-surfing avec les enfants.

Non seulement Nadège est très sympa, sa maison superbe, mais il s’est avéré qu’elle connaissait très bien des membres de la famille et certains depuis l’enfance, comme quoi le monde est petit !

Ce fut donc encore une fois un accueil chaleureux, un environnement top pour les enfants (chambre d’enfants, jouets, jardin…) une belle rencontre, de bonnes discussions  et soirées, tout en gardant notre liberté.

 

 

 

Les points positifs du couch-surfing

  • La gratuité, essentielle pour certains, accessoire pour d’autres (tout dépend de vos moyens)
  • L’opportunité unique pour votre poussin de découvrir “en vrai” le quotidien des enfants du lieu visité, particulièrement à l’étranger.
  • Quand votre hôte est sur place, c’est un autre aspect de la région ou du pays que vous découvrez, certains se proposent même d’être votre guide. Il en résulte parfois des amitiés durables, bon nombre de couch surfers choisissant de garder le contact, fût-il lointain, avec leurs hôtes par la suite.
  • En contrepartie, même si ce n’est pas obligatoire, nous nous étions inscrits sur le site aussi en tant qu’hôte, et avons déjà reçu du monde : c’est tout aussi enrichissant et les enfants adorent recevoir du monde d’ici et d’ailleurs.
LIRE  5 hébergements responsables en France

Les points faibles du couch-surfing

  • Moins de souplesse quant au lieu, aux dates et au confort, mais qui oserait se plaindre de ce modeste prix à payer ?
  • Comme partout, on peut tomber sur des surfers/hôtes pas très fiables. C’est fort heureusement une exception, et les conseils ci-dessous devraient vous épargner le désagrément d’une annulation de dernière minute.

Le bilan

Poussin Voyageur vous recommande cette expérience enrichissante, économique et conviviale, et spécifiquement via le site Couch-surfing  qui à nos yeux et le plus sécurisé et le plus fourni afin d’avoir un maximum de chance de trouver votre hôte selon destination, disponibilités etc.

En plus il a désormais une appli mobile, gratuite comme toujours…

Nos critères de sélection pour faire du couch-surfing avec les enfants :

  • Sélectionner en priorité les membres dits “vérifiés” au minimum, l’idéal étant ceux dit aussi “cautionnés”.
  • Profil avec plusieurs photos. A la fois d’eux mais aussi du lieu pour dormir (cela peut aller du canapé, bout de jardin pour planter la tente ou chambre individuelle).
  • Privilégier quand c’est possible une adresse qui ne vous éloigne pas trop de votre parcours si voyage itinérant ou si pas de moyen de locomotion personnel.
  • De préférence, si possible, choisir un hôte avec enfants (réduit les risques de vous retrouver le bec dans l’eau, et plus sympa pour votre/vos poussins).
  • Appeler ou correspondre avec la personne avant, afin de s’assurer de tous les détails importants (adresse, heure, conditions d’hébergement etc..)
  • Suivez votre instinct!
  • A la fin laissez vos enfants faire un dessin ou autre attention pour remercier de l’hospitalité, une belle leçon de partage pour eux !

Pour info vous pouvez voir le site Couch-Surfing :

site couch surfing

Et bien sûr, revenez vite nous raconter votre propre expérience ou nous donner votre avis.

Bon surf !

 

Pin It on Pinterest

Inscription gratuite

  • Trouver des lieux adaptés aux familles
  • Échanger entre parents
  • Gagner du temps et de la sérénité
  • Profiter (enfin) des vacances

Créez votre compte pour un accès immédiat

J'ai déjà un compte

Connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié ?

Tapez votre pseudo ou votre e-mail