Et si lire et parler chinois n’étais plus synonyme de charabia ? La découverte d’un pays, d’une culture passe aussi par la langue. Pour les enfants, cela allie curiosité et nouveauté, particulièrement pour une langue rare dans leur quotidien.

Il y a quelques semaines, dans notre petite ville du sud de la France, j’ai rencontré Vigdis Herrera, une maman dynamique. Cette dernière a mis au point une méthode innovante et pleine de bon sens pour faire découvrir et apprendre le chinois aux enfants. Intriguée mais curieuse pour ma part, j’ai surtout un fiston de 10 ans qui a carrément accroché sur l’idée d’apprendre le chinois.

Convaincue par la démarche de Vigdis, ses valeurs et par l’enthousiasme de Léonard, nous avons tenté l’essai gratuit sur le site Les Petits Mandarins.

Comment marche cette méthode pour apprendre le chinois aux enfants ?

La méthode s’appuie sur les programmes scolaires de la section internationale chinois. Ces programmes recensent près de 300 mots les plus fréquents à connaitre, ce sont ceux que l’on trouve (actuellement) sur Les Petits Mandarins. Cela représente quand même 70% des mots les plus utilisés dans la langue chinoise, de quoi bien se débrouiller lors d’un voyage en Chine !

Ces mots ont été divisés en niveaux  appelés “les Marches de la Grande Muraille des Caractères”. Une Marche, c’est 10 mots nouveaux et des jeux pour faire travailler oral, écrit, grammaire… Et comme il ne faut surtout pas oublier des choses pour en apprendre des nouvelles, des mots des marches précédentes sont introduits de manière aléatoire.

Le site se veut bienveillant : des messages d’encouragements, des diplômes, essaimés au fil des marches permettent d’encourager les enfants à aller toujours plus loin dans leur progression, tout en respectant leur propre rythme d’apprentissage.

Comment se passent les leçons de chinois sur les Petits Mandarins?

Pour vous situer le contexte, mon fils Léonard est un grand curieux qui, en marge de sa future carrière à la NBA puis en tant que pilote de chasse tout en s’entrainant sur Minecraft, a aussi l’ambition de savoir parler plusieurs langues. Il a donc débuté anglais et espagnol en même temps en 6ème. Le passage du rêve à la réalité de l’apprentissage fut plus ardu qu’il ne le pensait. Il a de bons résultats, moyen en espagnol mais voilà, à ce jour l’apprentissage des langues n’est pas quelque chose d’hyperfacile pour lui malgré son envie. Donc le chinois…

Mais il est enthousiaste, et dans la famille Poussin Voyageur la curiosité est un chemin qui se doit d’être suivi !
Après une inscription rapide c’est parti pour la 1ère marche.

LIRE  Vigdis Herrera: "Les méthodes actuelles d'apprentissage du chinois sont inadaptées aux enfants"

Ce n’est pas forcement mis en avant, mais avant de commencer les jeux il faut lire la leçon et le vocabulaire. Léonard avait appuyé de suite sur les jeux car ils sont présentés en premier.

Pour la partie leçon, ce sont 3 petits cours légers et rapides pour mieux appréhender le vocabulaire (on peut les extraire en pdf si besoin). Pour cette première leçon c’est : Comment bien écrire, l’origine des caractères chinois et les composants.

La partie vocabulaire présente une série de 15 mots et caractères avec le guide pour les écrire. Il y a également le son en MP3.

Léonard s’est amusé à réécrire les caractères (et plus d’une fois). Dès le lendemain il a partagé son nouveau savoir avec ses copains au collège (et puis un caractère chinois au stylo bille sur le bras, ça l’fait :p).

Pour les sons, je l’avoue c’était mon appréhension. En effet le chinois est réputé  difficile à prononcer et avec différentes tonalités très subtiles. Ajoutez à ça, le fait que Léonard n’a pas la réputation d’avoir une oreille “musicale” à ce jour…

Sur cette première marche il s’est amusé à comparer les sons avec ceux de la vie courante (avec la participation active et enjouée de sa sœur de 4 ans). Puis il y a eu aussi le moment où il “rap” les sons en appuyant rapidement plusieurs fois… oui c’est un pré-ado…

Et pour la partie ludique ?

La partie jeux est forcement la plus attendue et riche du site. Il y a en de toute sorte. Ainsi l’enfant revoit le vocabulaire dans tous les sens, de plusieurs manières tout en jouant : mots croisés, memory, reconnaitre le son du caractère parmi d’autres, la traduction d’un caractère du chinois au français et du français eu chinois, la reconnaissance des caractères, la reconnaissance du son et même du coloriage.

Le design du site fait que c’est très clair et agréable. La plupart des jeux se font en cliquant sur la bonne carte réponse.

Non seulement Léonard s’est régalé mais toute la famille l’a suivi car oui, le chinois c’est intriguant et la pédagogie ludique du site séduit rapidement. J’ai ainsi appris moi-même mes premiers mots chinois, à l’oral et à l’écrit. On aurait adoré que ce site existe déjà lors de notre voyage à Pékin en famille.

LIRE  Vigdis Herrera: "Les méthodes actuelles d'apprentissage du chinois sont inadaptées aux enfants"

Mais surtout je fut réellement soufflée par la réussite rapide et facile de Léonard notamment sur les sons. Un des exercices consiste à trouver le bon son d’un caractère. Évidement plusieurs sons proches sont proposés, et en mauvaise mère que je suis, je pensais que l’enthousiasme allait retomber face à la difficulté.
Et bien il a eu 73% de réussite et a vite repéré et corrigé ses erreurs. Pour la prononciation, je ne me prononce pas (arf!), mais pour la compréhension c’est top. C’est là que j’ai vraiment vu que oui, le chinois est accessible aux enfants (et adultes !) et que la méthode avec son approche et qui se cale au rythme de l’enfant avait une réelle plus-value.

L’aspect visuel de cette langue permet vraiment aux enfants d’appréhender le chinois de façon ludique et mémorisable rapidement.

Pour chaque jeu il y a une barre de progression (bon pour les mots, la barre n’est pas forcement à l’échelle… ça va être corrigé, je crois). Pour le memory sur un petit écran c’est moins évident car il faut faire beaucoup d’aller-retours (sur mon écran 13″ non-retina je ne vois pas l’ensemble des cartes, ou alors il faut dézoomer la fenêtre) et difficile d’avoir 100%.

Dés la 2eme marche Léonard m’a affirmé que le chinois était la meilleure langue !

Du coup, les cours de chinois font partie de ses petits rendez-vous de semaine sur son ordinateur.

Donc le chinois pour ses enfants, on valide ?

J’ai envie de dire : et pourquoi pas ? Que ce soit pour la culture, l’amour des langues ou de façon plus pragmatique que c’est une langue à haut potentiel sur le plan économique et de l’emploi.

Je vous recommande vivement Les Petits Mandarins pour vos poussins. Ce n’est pas pour rien qu’ils on reçu le Prix Coup de cœur de l’i-novation pédagogique 2016.

Pour vous permettre de mieux visualiser voici une petit vidéo de Léonard sur un des jeux du site.

Envie vous aussi de faire découvrir le chinois à votre enfant ?
Sur le site vous pouvez dès maintenant tester gratuitement la 1ère marche.

 

 

Cet article est le fruit d’un rencontre et d’un partage de valeurs et n’est pas issu d’une demande d’échanges de liens, ni n’a fait l’objet d’aucune rémunération.
Pour en savoir plus, lisez notre manifeste.

 

Pin It on Pinterest

Inscription gratuite

  • Trouver des lieux adaptés aux familles
  • Échanger entre parents
  • Gagner du temps et de la sérénité
  • Profiter (enfin) des vacances

Créez votre compte pour un accès immédiat

J'ai déjà un compte

Connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié ?

Tapez votre pseudo ou votre e-mail